Quelles évolutions pour l’ISO 9001:2024 ?

Le lancement de la révision de l’ISO 9001 :2015 est prévu en octobre 2020, mais qu’elles pourraient être les évolutions de l’ISO 9001 :2024 ?

ISO 9001 Version 2024

Certification système de management de la qualité

Tout d’abord, il n’est pas impossible qu’avec le contexte lié au COVID-19, le lancement de cette révision soit retardé.

Néanmoins, nous pouvons imaginer plusieurs scénarios :

  1. Une décision de ne pas lancer la révision de la norme et d’attendre encore quelques années afin d’avoir un retour d’expériences plus long compte tenu des importantes évolutions de l’ISO 9001 :2015
  2. Une légère réécriture pour principalement éclaircir certaines exigences comme ce fut le cas pour l’ISO 9001 :2008
  3. Un « big bang » de simplification avec la suppression d’exigences lourdes notamment pour les petites entreprises comme l’approche processus afin d’essayer de relancer l’intérêt de la certification
  4. Une évolution modérée avec une légère réécriture et l’ajout de quelques exigences complémentaires

Mais dans ce dernier cas, quelles pourraient être ces nouvelles exigences complémentaires ?

Afin d’identifier les exigences candidates à l’ISO 9001 :2024, nous pouvons prendre en compte plusieurs sources :

  • Les normes sectorielles (ex : IATF 16949, EN 9100, ISO TS 22163…)
  • Les différents drafts de la rédaction de l’ISO 9001 :2015
  • La norme de management de la performance ISO 9004
  • Les autres normes de systèmes de management (ISO 14001, ISO 45001, ISO 27001…)
  • L’évolution des concepts de la qualité

Ces sources font ressortir les exigences suivantes qui pourraient être intégrées dans l’ISO 9001 :2024 :

  • L’intégration de la notion d’obligation et d’évaluation de la conformité
  • La mise en place d’indicateurs obligatoires comme la satisfaction des clients, la qualité du produit et du service et le respect des délais
  • La définition de propriétaire de processus
  • Une plus forte implication des travailleurs via consultation et participation à la définition de la politique qualité, analyses des risques, résolution des problèmes…
  • La prise en compte des comportements nécessaires à la satisfaction des clients en plus des compétences et connaissances
  • Les principes de gestion de projets avec jalons types APQP… pour le développement de nouveaux produits, nouveaux process ou nouvelles installations
  • La notion de sécurité du produit et du service, qui pourrait être élargi à la sécurité des clients en contact avec le personnel de l’organisme pour éviter les contaminations
  • L’intégration de l’efficience et de l’approche économique pour la pérennité de l’entreprise avec la maîtrise des coûts, des chiffrages d’offres, du suivi budgétaire…
  • Une planification et maîtrise opérationnelle aboutissant à la création d’une AROQ (Analyse des risques et opportunités qualité)
  • Le renforcement des actions pour limiter les erreurs humaines en intégrant des notions débouchant sur des AMDEC Produits, AMDEC process et des dispositifs anti-erreurs
  • Les plans de sécurisation et de continuité d’activité, qui est d’actualité en cette période de CODIV-19
  • Une plus forte intégration de la sécurité de l’information dans un contexte réglementaire qui augmente (ex : RGPD) et où la sécurité de l’information devient stratégique
  • L’élargissement des exigences de la conception au process de fabrication
  • Une plus forte intégration de la maintenance préventive, de premier niveau et pourquoi pas de la maintenance prédictive
  • La notion d’obsolescence du produit et du service, il n’y a qu’à voir les décors de certaines chambres d’hôtel…
  • La prise en compte du développement durable

Il faudra attendre encore quelques mois pour voir comment cette norme risque d’évoluer et ce quelle apportera au monde de la qualité et de la recherche de satisfaction des clients.

Nous pouvons vous accompagner dans vos démarches de certification ISO 9001 grâce à :

Dominique DAVID

N’hésitez pas à nous contacter pour tous vos besoins standards ou spécifiques.

 

Comments are closed.